Le renouvellement de l’air est essentiel dans les ateliers. En effet, la ventilation générale dans les ateliers est insuffisante pour éviter les risques relatifs à la pollution de l’air. Elle doit s’accompagner d’un système d’aspiration de poussières, d’un dispositif d’épuration de l’air avant rejet à l’extérieur et d’un système d’introduction de l’air.

L’aspiration

D’une part, pour aspirer efficacement les poussières de bois et des copeaux, il faut trouver leur source d’émission avant qu’ils ne se dispersent dans l’atmosphère du lieu de travail, et le captage doit s’effectuer au plus près de ces sources. D’autre part, pour obtenir un air sain et ambiant, il est nécessaire que tous les équipements de travail et les postes de travail émettant des poussières (machines fixes et outils portatifs) soient raccordés à une installation d’aspiration centralisée ou individuelle (captage intégré, table aspirante, cabine ventilée…). Par ailleurs, des systèmes d’aspiration peuvent être installés pour réduire les émissions de poussières sur les machines anciennes. Toutefois, le dispositif de captage est plus approprié en matière de renouvellement d’air dans les ateliers.

La ventilation et le renouvellement d’air

Pour assurer une ventilation efficace, mieux vaut s’appuyer sur certains principes: la ventilation par captage localisé est indispensable, l’ensemble des sources d’émission de déchets doit être traité (machines, équipements portatifs), l’air rejeté à l’extérieur doit être compensé par des apports équivalents d’air neuf. Ensuite, il est important de stocker les déchets captés à l’extérieur du local de travail. Et pour le renouvellement d’air dans les ateliers, il ne reste qu’à introduire l’air de compensation. Celui-ci doit se faire de manière homogène et à température régulée. Des dispositifs sont adaptés à ce genre d’opération (épurateur adapté, conduit de rejet à l’extérieur, contrôles de la qualité de l’air).

La maintenance et entretien

Le renouvellement d’air dans les ateliers exige aussi certaines pratiques pour assurer le bon fonctionnement du procédé. Le système d’aspiration doit être régulièrement nettoyé et entretenu. Par exemple, la concentration en poussières dans les conduits, le bon fonctionnement des systèmes de contrôle doivent être vérifiés 2 fois par an. Les filtres sont parmi les premiers points d’attention lors de l’entretien parce qu’ils garantissent la qualité de l’air pulsé dans les locaux. Ils doivent être remplacés après un certain temps de fonctionnement. Graisser les ventilateurs est aussi une nécessité: les composants de ventilateurs (les accouplements, les paliers, les bielles et les supports,…) doivent être graissés avec des lubrifiants appropriés. Et pour bien fonctionner, les ventilateurs doivent être nettoyés à intervalles réguliers.