Les particuliers recherchent aujourd’hui un système de chauffage fonctionnant à l’aide d’une énergie renouvelable pour économiser sur le long terme et profiter d’une excellente performance. Le chauffage par aérothermie correspond tout à fait à ces critères. Découvrez dans ce guide les principes de fonctionnement de ce dispositif, ses particularités ainsi que quelques conseils pour son utilisation.

Utiliser le chauffage par aérothermie

La pompe à chaleur aérothermique utilise un système de compression et de décompression.

Le principe de fonctionnement des pompes à chaleur aérothermiques

aerothermie proLe dispositif extrait l’énergie calorifique de l’air extérieur. Un fluide frigorifique capture ces énergies. Ce même fluide, ravitaillé par l’énergie dans l’air, se met à bouillir afin de produire de la vapeur. Cette dernière entre dans le compresseur et le condenseur de la pompe. Le condenseur envoie ensuite la chaleur à l’intérieur de l’habitation par le biais d’un circuit d’eau chaude ou directement dans l’air ambiant.

Ce système assez complexe nécessite de l’électricité pour assurer son fonctionnement. En résumé, une PAC (pompe à chaleur) s’apparente à un climatiseur réversible. C’est la raison pour laquelle les pompes à chaleur par aérothermie peuvent faire office de climatiseur en été.

Les différents modèles de pompes à chaleur aérothermiques

Deux modèles de pompes à chaleur aérothermiques sont en vente sur le marché, en l’occurrence : la pompe à chaleur Air/Air et la pompe à chaleur Air/Eau. La pompe à chaleur Air/Air fait usage de l’énergie dans l’air extérieur pour retransmettre de la chaleur directement dans la maison.

La pompe à chaleur Air/Eau utilise l’énergie de l’air extérieur et le renvoie à un circuit d’eau chaude. Ce dernier produit un chauffage de type plancher chauffant hydraulique ou réseau de radiateurs. Il semble que le chauffage aérothermie par une pompe à chaleur Air/Eau offre un meilleur rendement et un meilleur confort thermique. Le seul inconvénient réside dans la complexité de son installation.

Les spécificités d’un chauffage aérothermique

Utiliser l’aérothermie en matière de chauffage domestique confère des avantages écologiques non négligeables.

Une solution écologique

Une pompe à chaleur aérothermique propose :

  • Une diminution de la consommation énergétique tout en produisant un maximum d’énergie.
  • Une économie de 60 à 70 % de plus comparée à un système de chauffage classique comme le chauffage au bois, le chauffage électrique, le chauffage au fioul…
  • Une augmentation de votre revenu en seulement 4 à 5 années d’utilisation
  • Une double fonctionnalité. En plus d’être un chauffage en hiver, ce genre de dispositif se reconvertit en climatiseur en été.
  • Une facilité d’installation par rapport aux systèmes de chauffage aquathermique ou géothermique. Entre tous les chauffages utilisant les énergies renouvelables, le PAC aérothermique demeure le plus facile en matière d’installation, de rénovation et de nettoyage.

Un rendement selon les températures extérieures

Bien qu’économique avec un entretien facile, ce type de chauffage soulève quelques inconvénients qu’il ne faut pas négliger au risque de regretter votre investissement. Choisir une PAC par aérothermie nécessite :

  • Un investissement coûteux en raison de son prix très élevé. Pour son achat, prévoyez approximativement une somme de 8 000 euros et ajoutez les frais d’installations.
  • Un complément de système de chauffage.
  • Un temps assez venteux, car sa performance repose sur cette énergie renouvelable. Durant une journée froide, le rendement est moindre. Si la température est comprise entre -10 à -15 °C, la PAC est inutile. Dans les régions froides, il faut penser à un autre moyen de chauffage.

Quelques conseils pratiques

À l’inverse de la pompe à chaleur géothermique, ce système représente un bon investissement.

Quand utiliser le chauffage aérothermique ?

Les travaux d’installations sont certes majeurs. Cependant, ce type de chauffage constitue l’option idéale si les travaux d’installations d’une pompe à chaleur géothermique sont impossibles. D’un point de vue logistique, la meilleure solution est d’opter pour la pompe à chaleur aérothermique si vous ne disposez pas d’un terrain suffisamment large pouvant accueillir les capteurs horizontaux ou verticaux.

Choisissez ce système de chauffage domestique si votre budget est insuffisant pour couvrir les besoins des capteurs verticaux. Cette option est idéale si vous disposez d’un emplacement garantissant une parfaite isolation acoustique, car ces dispositifs sont bruyants lorsqu’ils fonctionnent.

Le chauffage aérothermique, une solution complémentaire

La pompe à chaleur utilisant un système aérothermique constitue un chauffage complémentaire. Pour parfaire le confort thermique, il est capital de l’accompagner d’un système de chauffage d’appoint. Ce dernier sert à compléter le rendement énergétique de votre chauffage durant les périodes fraîches (quand la température est inférieure à 3 °C).

Vous pouvez vous tourner vers le chauffage au bois ou tout autre type de chauffage à moindre consommation énergétique pour compenser le PAC aérothermique. Au cours de l’installation, assurez-vous de la conformité de l’installateur aux normes en vigueur. Il doit être impérativement doté de la qualification QualiPAC et RGE (Reconnu garant de l’environnement) comme la société France Hygiène Ventilation.