Les vêtements de travail permettent de protéger efficacement les salariés des risques propres à leur métier mais aussi de les identifier à leur fonction. Il existe d’ailleurs de nombreuses normes françaises et européennes visant à encadrer le port de vêtements spécifiques pour chaque profession.

Les différents vêtements de protection

En France, de nombreux secteurs d’activité sont soumis à une réglementation concernant le port de vêtement de travail. BTP, industrie, santé, restauration… Plusieurs millions de personnes seraient concernées par le port d’une tenue adaptée à leur profession. Depuis leur création, les vêtements professionnels ont été optimisé pour répondre toujours mieux aux contraintes de chaque profession. Protection quasi intégrale ! Idéales pour les travaux salissants, les combinaisons de travail ont l’avantage de pouvoir être portées par-dessus vos vêtements. Il existe une multitude de types de combinaisons de protection adaptées à divers travaux. Utilisés en complément des vêtements de travail, les tabliers de protection ou les blouses de travail apportent une protection supplémentaire. Pour tous types de travaux, il est indispensable de protéger vos jambes des salissures, des coupures, des moindres chocs ou des brûlures. L’idéal est de choisir des chaussures de sécurité et un pantalon ou une salopette de protection disposant de multiples poches (pour vos petits outils, mètres, accessoires, etc.) et en matériaux résistants (polyester + coton). Cliquez sur www.vetementsdetravail.fr pour en savoir plus.

Pourquoi choisir un vêtement de travail adapté ?

Les risques d’inhalation, de contact ou d’ingestion sont fréquents chez les professionnels de santé, de la restauration ou les professions agricoles par exemple. Ces métiers impliquent de troquer une tenue civile contre un uniforme répondant aux exigences de propreté et d’hygiène pour protéger des risques de contamination. L’objectif est double : assurer la protection du personnel mais aussi la stérilité des produits fabriqués. Les métiers exposés à des risques identifiés : machines, produits, électricité, altitude, climat…sont soumis à une loi européenne imposant le port d’un équipement de protection individuelle (EPI). Chaque métier peut être concerné par le port d’EPI, qui ne se limite pas uniquement à un vêtement résistant pour assurer une protection globale. La tête, les yeux, les mains, les pieds, les voies respiratoires, les voies auditives… Doivent être protégés avec des équipements spécifiques, en fonction de l’environnement de travail. Les innovations en termes de matériaux et de design ont fait évoluer les EPI pour en faire des vêtements résistants, pratiques et confortables, qui assurent toujours plus de protection et d’aisance aux professionnels.

Comment sélectionner des vêtements de travail selon leur usage ?

Vous l’avez certainement remarqué, il est très rare de voir un plombier en costume trois pièces ou encore un chaudronnier en short ! Chaque métier présente des risques, il est donc indispensable de les appréhender et de s’équiper en conséquence pour préserver sa propre sécurité. Toutes les solutions proposées sont regroupées dans une catégorie appelée EPI : Equipement de Protection Individuelle. Tous les vêtements de protection dignes de ce nom font l’objet d’une norme et bénéficient d’un marquage CE, gage de sécurité. Chaque métier et chaque chantier présentent ses risques propres. En plus de leur fréquence d’utilisation, il est aussi indispensable de considérer les travaux à réaliser (jardinage, bricolage, bucheronnage, etc.), les conditions de travail (en intérieur, en extérieur, sous la pluie, etc.), les éléments dont il faut se protéger (éclaboussures, éclats, saleté, etc.) lorsque vous choisissez vos vêtements de protection.