Dans certains secteurs d’activité, pour conserver les produits en bon état, les techniciens utilisent différents appareils tout aussi performants les uns que les autres. Parmi les dispositifs les plus utilisés, notamment dans le domaine agroalimentaire, le packaging et la pharmacie, il y a le ventilateur industriel. Dans cet article, vous allons vous expliquer les avantages de cet appareil ainsi que les critères requis pour choisir le modèle qui correspond à vos besoins.

La ventilation industrielle : de quoi s’agit-il ?

Vous connaissez, sans doute, les systèmes de ventilation. Sachez que les principes de ces dispositifs se rapprochent beaucoup de ceux des ventilateurs utilisés en industrie. Dans le milieu industriel, cet appareil permet de réduire la pollution qui menace la santé des travailleurs. Il est également présent sur de grandes machines comme les tunnels par exemple, sachant que ces derniers représentent un grand danger pour les techniciens exposés au gaz.

L’exposition au froid et au chaud comporte également des risques que le système de ventilation est en mesure de réduire. Les problèmes d’intoxication deviennent alors moins fréquents, et même lorsqu’ils surviennent, leur impact n’est plus aussi menaçant. Nous pouvons ici citer les problèmes de pollution thermique liés aux émissions de chaleur des étuves. Par ailleurs, dans le milieu de l’industrie, les substances chimiques nécessaires pour la fabrication de certains pesticides, par exemple, peuvent facilement envahir l’atmosphère. En l’absence de ventilation, ces émanations toxiques provoquent des incendies potentiels et des inflammations.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur www.mvi-sa.fr.

Les modèles de ventilateurs les plus courants

Vous avez le choix entre les ventilateurs centrifuges, le modèle de ventilateur hélicoïde et le modèle radial. Commençons alors par les premiers qui se caractérisent par la direction de l’air aspiré en suivant un axe parallèle de rotation d’une roue à l’intérieur d’une volute, sachant que la roue est équipée d’aubes tournants. Ensuite, l’air est rejeté en dehors du ventilateur sous l’effet d’une pression centrifuge. Ainsi, ce modèle est prisé pour ses débits moyens et la force relativement élevée qu’il autorise.

D’un autre côté, vous avez le modèle hélicoïdal qui se distingue par son flux d’air suivant l’axe de rotation de l’hélice. Si les débits de ce type de dispositif sont très hauts, le moteur de ventilation ne peut produire qu’une pression restreinte. Et pour finir, vous avez les systèmes de ventilation radicaux avec un brassage d’air chaud destiné au nettoyage.

Les systèmes de ventilation pour séchage

Le moteur ventilateur permet de réaliser différentes tâches dont le séchage. Grâce à ce type d’appareil, les industriels procèdent au nettoyage de certains matériaux pour les envoyer, les travailler ou encore en faire usage dans d’autres domaines d’utilisation. L’entretien effectué ne requiert que de l’eau mélangée à un détergent. L’air permet, dans une étape finale, d’enlever les résidus.